Jolies rencontres

Baleapop

mardi 23 juillet

Jeanne Boulart et Camille Vallebelle, respectivement directrice et responsable des partenariats du festival, font partie du collectif Moi Moi à l'origine du Baleapop. 

Pendant 10 ans, ce festival hors des sentiers battus nous a fait vibrer entre pépites musicales et art contemporain, avec un seul mantra : la convivialité. Sessùn, partenaire depuis la première édition, tenait à lui rendre un dernier hommage avec cette interview croisée juste avant cette ultime édition.

Comment est né le festival Baleapop ?
(Camille) Baleapop est né d’une soirée bien arrosée entre amis, suite à notre tournée annuelle des festivals aux quatre coins de l’Europe. On se disait que c’était vraiment dommage de partir aussi loin pour vivre « l’expérience festival » comme on l’aimait et on s’est demandé si ça ne serait pas bien d’en imaginer un où nous pourrions tous nous retrouver, le temps d’une semaine.
Comment a-t-il réussi à se faire une place au sein des nombreux festivals français ?
(Jeanne) Quand on s’est lancés, l’offre n’était pas aussi saturée qu’aujourd’hui et faire un petit festival DIY, familial, pointu mais accessible, avec une touche de développement durable, paraissait super novateur et donc, sortait du lot.
Le cadre joue beaucoup aussi… Pouvez-vous nous le décrire ?
Nous avons la chance d’être sur un territoire comme le Pays Basque qui s’y prête, et une mairie comme Saint-Jean-de-Luz qui nous soutient au quotidien et nous permet d’investir de nouveaux sites chaque année. Nous évoluons entre le parc de nos années collège, les plages de notre enfance et notre cher centre-ville.
Pourquoi arrêter ?
(Jeanne) Nous nous étions fixé comme objectif d'arriver à la 10ème édition. Pari tenu ! Et hyper heureux d'y être arrivés. Maintenant il nous tarde de pouvoir se pencher sur de nouveaux projets ! (Camille) Car toutes belles/bonnes choses ont une fin..10 ans c est déjà pas mal! On devient vieux et ringards…place aux jeunes et à nous de profiter...
Meilleur souvenir ?
(Jeanne) Il y en a à la pelle ! Là, je pense par exemple à l'after après Baleapop 3 avec les Connan Mockassin chez Camille, qui avait une maison au fond des bois. C'était tellement agréable d'avoir terminé tout ça et de pouvoir profiter encore un peu de la magie du festival. (Camille) Aïe ! !il y en a plusieurs, mais s’il faut vraiment en choisir un, Rone à la plage de Cenitz où on s’est retrouvé avec toute l’équipe et qu’on a constaté le nombre de personnes qui se déchaînait avec nous... c’était magique.
Pire souvenir ?
(Camille) Le pire....une édition sous la pluie… mais on a quand même réussi à passer un super moment entre les bottes et les cirés.. (Jeanne) Une année, les scénographes avaient imaginé pour le parc un décor à base de ballons géants (5m de diamètre) gonflés à l'hélium. Nous étions en plein lancement du festival qui avait lieu aux Halles, quand le régisseur m'appelle pour me dire qu'il y a une tempête qui arrive et que les ballons sont entrain de s'envoler !
Affiche 10ème édition Baleapop
Vos coups de cœur de l’édition 2019 ?
(Jeanne) Pas évident, car toute la prog est composée de nos coups de coeurs de ces 10 dernières années ! Mais j'ai tellement hâte de la soirée de mercredi, qui sera composée de tous les artistes de notre collectif : Lumi, Panda Valium, Odei, Radiator, MoMo, Benjamin Artola... Et bien sur, Manon Boulart, ma petite soeur qui exposera une pièce inédite. (Camille) Les Connan mockassin, Petit fantôme et nos chouchous Odei !!!
Comment s’est passée votre rencontre avec Sessùn ?
(Camille) Étant agent commercial en prêt-à-porter (mon vrai travail avant Baleapop), je rêvais de travailler avec Sessùn. Malheureusement, mon secteur était déjà représenté par notre cher Laurent Belhache. De fil en aiguille, lors de nos salons et folles nuits parisiennes, j’ai rencontré Emma et tout son staff : Julie, Élodie, Ronan, Audrey. J’ai eu le temps de lui exposer le festival et Emma a tout de suite accroché !
Comment décririez-vous votre collaboration ?
Camille : Fidèle, très fidèle ! C’est l’une des premières marques qui nous a soutenus et évolué avec nous.
En quoi les univers de Sessùn et de Baleapop sont-ils liés ?
Sa communauté : une jeunesse curieuse, ouverte, tolérante et le fait de vivre en bord de mer !
Un vêtement / accessoire Sessùn qui vous est cher ?
Camille : Si c’est un vêtement que je dois choisir, ça serait mes chemises Sessùn, toujours parfaites.
Si vous deviez décrire Sessùn en 3 mots ?
Camille : Fleur - Rayures - Jean : les indispensables de notre garde-robe !
Affiche 10ème édition Baleapop
Vous aimerez aussi
Catalina Martin-Chico
Jolies rencontres
vendredi 2 août
Catalina raconte le quotidien de ceux dont on parle peu, rencontre avec une reporter humaniste...
Lire la suite
Mélanie Elbaz
Jolies rencontres
mercredi 17 juillet
Une histoire de rencontre, de partage, de complicité… Un moment privilégié avec la photographe Mélanie Elbaz.
Lire la suite
Alexandra Balzam
Jolies rencontres
samedi 6 juillet
Avec la patience et la précision du collectionneur, Alexandra chine les pièces des décennies passées...
Lire la suite
paiement sécurisé
Visa, Mastercard, Amex, Paypal
expédition sous 24 heures
Hors week-end, jour férié, soldes et lancement de collection
livraison standard offerte
Dès 150€ d'achat en France métropolitaine
RETOUR OFFERT
Sous 15 jours ouvrés à compter de la réception de votre commande