Jolies rencontres

Frankie Wallach

jeudi 13 août

Nous avons rencontré Frankie dans son appartement parisien. L'occasion d'en savoir plus sur cette jeune réalisatrice.

frankie
Peux tu te présenter ?
Je m’appelle Frankie j’ai 26 ans je suis comédienne, et je viens de réaliser mon premier long-métrage. 
Quel est ton parcours ? Comment as-tu commencé la réalisation ?
J’ai joué très jeune dans des films jusqu’à mes 16 ans. Je suis partie étudier à Kings Collège à Londres après le bac. À mon retour j’étais frustrée d’avoir abandonné le cinéma et j’ai décidé de m’y remettre. J’ai fait l’école du jeu de Delphine Eliet, ça m’a vraiment construit, ou reconstruit et en sortant j’ai décidé de réaliser mes propres projets. Trop d’amour c’est le premier: un feel good movie infusé de la Shoah. C’est l'histoire de Frankie, une jeune fille de 25 ans qui essaye de se construire au milieu d’une famille envahissante et qui va dénouer les non dits en réalisant un film. Je joue Frankie bien évidemment, ma grand-mère joue son propre rôle et mon père également. Agnès Hurstel, Mahault Mollaret, Idit Cebula, Bastien Bouillon, et Hamza Meziani se sont chargés avec talent d’incarner le reste de la famille.
      Peux-tu nous parler de ton projet avec ta grand mère, elle semble être une source d’inspiration intarissable ?
      Mamie Julia c’est ma muse c’est mon exemple. Elle est le point d’accroche de ce film. Elle a vu toutes les horreurs possibles dans les camps de concentration, elle a perdu toute sa famille, mais aujourd’hui elle sourit, elle danse, elle a fondé sa famille, elle vit. C’est mon plus bel exemple. Mon film parle de l’impact qu’elle a sur moi, sur ma construction. 
      Ton plus beau souvenir avec Mamie Julia ?
      Mon plus beau souvenir avec elle : Lorsque j’ai tourné la scène de la lecture dans mon film, qui me tenait vraiment à cœur. Je ne l’avais pas prévenue que cette scène aurait lieu, c’était en une prise, une déclaration d’amour pour elle, j’avais besoin de lui dire. Je tenais à capturer ce moment.
          As-tu une habitude ou une manie lorsque tu travailles ?
          En musique!! toujours. J’ai pensé mon film avec certaines musiques très importantes pour moi. J’ai même tourné certaines scènes avec la musique dans mes oreilles, ces morceaux sont par la suite devenus la BO du film. Lorsque je prépare mes castings, j’ai besoin de musique pour donner une couleur à la scène. J’aime en musique, chaque personne qui a compté pour moi a son morceau attitré, il en est de même pour mes projets. 
          Quels sont tes prochains projets ?
          Tout va dépendre de la situation actuelle ... la vie du film est très incertaine déjà parce que c’est un premier film et c’est une période trouble pour le cinéma. Je mise tout sur le bouche-à-oreille, sur l’énergie qui construit ce film depuis le début, on va être des pirates de la promo. Nous espérons pouvoir le projeter à la rentrée 2021 dans les cinémas ! Sinon je commence les répétitions en septembre pour une pièce de Feydeau mis en scène par Gilles Bouillon, nous serons par ailleurs en tournée dans toute la France.
              Comment décrirais-tu sessùn en 3 mots?
              Je dirais : éco-responsable, le sud, une famille (dieu sait comme j’aime les familles). 
              As-tu 3 films à nous conseiller pour les longues soirées d’été ?
              - Two lovers de James Gray - A nos amours de Maurice Pialat pour s’autoriser des crush d’été. - Les amants du pont 9 de Leos Carax rien que pour la scène du 14 Juillet !
                Plateau Uchronia
                  Tes meilleurs 20 euros dépensés ?
                  20€ pour deux places de ciné et mon pop-corn (évidemment) pour aller voir « Tout simplement noir » le film de Jean Pascal Zadi, une comédie engagée et osée. JP y est incroyable, il l’a écrit, réalisé, et joué en son nom, je trouve qu’il porte son sujet avec brio. Ça vaut la peine de retourner au cinéma et ce n’est pas parce que c’est mon ami que je dis ça ! 

                  Portraits et natures mortes : Jeanne Perrotte

                  Portrait Julia et Frankie : Nissim Sellam 

                  Vous aimerez aussi
                  Lila Noir
                  Jolies rencontres
                  jeudi 17 septembre
                  Créatrice de Lila Noir, Maïlys Prunières nous propose de découvrir son univers fleuri, entre ombre et lumière.
                  Lire la suite
                  Marion Bernard Architectes
                  Architecture, Jolies rencontres
                  dimanche 26 juillet
                  Rencontre avec Marion Bernard Architects, duo qui se cache derrière Sessùn Alma.
                  Lire la suite
                  Françoise et Lohana Schein
                  Jolies rencontres
                  jeudi 2 juillet
                  Rencontre avec Françoise et Lohana Schein entre sculpture, pinceaux et souvenirs.
                  Lire la suite
                  paiement sécurisé

                  Visa, Mastercard, Amex, Paypal

                  expédition sous 24 heures

                  Hors week-end, jour férié, soldes et lancement de collection

                  livraison

                  À domicile avec Colissimo, livraison express avec Chronopost

                  retour

                  14 jours ouvrés dès réception de votre commande. Offert en France métropolitaine

                  Newsletter
                  nous avons des choses à vous raconter

                  Abonnez-vous à la newsletter de Sessùn et découvrez en avant-première les actualités de la marque.